XCninety - #05

이 파일은 그 자체가 변칙성을 띠며 또한 2020년 4월 28일 최초로 출현한 이유가 불분명한 관계로 차단되었습니다. 현재 이용자 1 명이 동시접속 가능합니다. 이 파일의 정보를 더 열람하려면 SCiPnet 서버 관리자에게 연락을 취하십시오. 파일 접근 권한이 있다면 명령어를 입력하십시오.

identification

로그인 정보를 입력하십시오.

adumas2@fondation.scp
****************************

로그인되었습니다. 환영합니다, 뒤마 연구원 님. 주의: SCP-400-FR 파일은 SCP 재단 인원이 작성하지 않았으며 또한 변칙성을 띨 수 있습니다. 프로토콜 더블플레이Double-Jue를 발동합니다.

display

SCP-400-FR 을 표시합니다…

SCP-400-FR

평가: 0+x
blank.png
absence-de-visage.png

모든 SCP-400-FR 개체에 등장하는 삽화. 엘레오르 여왕에게 내린 저주를 은유하는 것으로 추정된다.

일련번호: SCP-400-FR

위협 등급: N/A

등급: N/A

Procédures de Confinement Spéciales : La Reine Héléore est actuellement confinée dans ses appartements au Palais Prismatique dans l'attente qu'une solution à sa malédiction soit trouvée. Seuls les individus qui ont trouvé une instance de SCP-400-FR — considérés comme invités — sont autorisés à pénétrer dans sa chambre. Tout invité manifestant un comportement déplacé vis-à-vis de la Reine Héléore ou n'étant pas suffisamment convaincant sera renvoyé dans son plan de réalité.
특수 격리 절차: 엘레오르 여왕은 현재 프리즘 궁전 속의 거처에 갇혀 저주를 풀 방법을 찾기만을 기다리고 있다. SCP-400-FR을 하나 찾은 자만이 초대받은 손님으로서 이 방으로 들어올 수 있다. 손님이 엘레오르 여왕 앞에서 부적절한 행동을 취하거나 충분한 효험을 보이지 못한다면 현실 차원으로 돌아가게 된다.

Description : SCP-400-FR est la désignation d'un ensemble de cartes d'invitation provenant du Domaine d'Héléore, un territoire situé dans un plan de réalité inférieur à la Réalité de Référence1 appelé Mordrac. Le Domaine est peuplé d'entités d'apparence humaine qui, pour survivre, ont besoin de se démarquer les unes des autres en soignant leur apparence et en cultivant leur confiance en elles. De ce fait, la société d'Héléore est basée sur le commerce de produits de beauté, de vêtements, de parfums et même de leçons pour prendre confiance en soi avec d'autres territoires de Mordrac. Ses habitants sont dirigés par la Reine Héléore, une entité humanoïde de sexe féminin, considérée comme l'incarnation de la beauté et une divinité par la majorité d'entre eux. Celle-ci règne sur le Domaine depuis le Palais Prismatique, situé au centre de son territoire. Elle semble être la source de l'existence du Domaine et de l'imagination de tous ses habitants.

Depuis le 28/04/2020, date à laquelle ce rapport est apparu dans la base de données, la Reine Héléore est touchée par une malédiction, limitant son imagination et l'empêchant par conséquent de créer de nouvelles modes et de renouveler son apparence. Cet événement cause actuellement :

  • Une dépression chez la Reine Héléore.
  • Le décès de dizaines d'habitants.
  • La désagrégation constante du Domaine et sa séparation de Mordrac.

Afin de remédier au problème, le personnel du Palais Prismatique a établi une hypothèse selon laquelle seule une autre divinité serait capable de redonner sa créativité à la Reine Héléore en restant à ses côtés. De ce fait, le personnel du Palais a créé SCP-400-FR, un ensemble de tracts invitant leur lecteur à rencontrer la Reine Héléore dans le but qu'elle tombe amoureuse d'une autre divinité. SCP-400-FR a été envoyé dans des plans de réalité supérieurs à Mordrac, lieux que les entités divines ou possédant des facultés anormales2 sont susceptibles d'habiter.

Pour pouvoir exister dans les plans de réalité supérieurs, les instances de SCP-400-FR s'adaptent aux normes des environnements où elles atterrissent, modifiant le format de leurs informations et leur présentation pour paraître normales et se fondre dans le décor.

Dans tous les cas, les instances de SCP-400-FR semblent toujours présenter une image représentant métaphoriquement la malédiction, la situation actuelle de la Reine Héléore, une courte description du Domaine, un résumé des événements du 28/04/20, une liste des individus qui ont trouvé une instance de SCP-400-FR et une proposition de rencontre avec la Reine.

Addendum 400-FR.1 : Liste des Invités

La liste ci-dessous regroupe différents individus habitant des plans de réalité supérieurs à Mordrac qui ont trouvé une instance de SCP-400-FR et pu rencontrer la Reine Héléore. Cette liste se met à jour automatiquement à chaque fois qu'une nouvelle instance est découverte.

Nom de l'individu


Statut : [ Situation de l'individu vis-à-vis de la Reine ]

Nombre de plans de réalité (au-dessus de Mordrac) où se situe l'individu ↑


Hathor


Statut : [ Renvoyé dans son plan de réalité ]

L'individu n'a pas été retenu par la Reine.

+ 102 plans ↑

Vénus


Statut : [ Renvoyé dans son plan de réalité ]

L'individu n'a pas été retenu par la Reine.

+ 1895 plans ↑

Don Juan


Statut : [ Renvoyé dans son plan de réalité ]

L'individu n'a pas été retenu par la Reine.

+ 79 275 plans ↑

Jack Dawson


Statut : [ Renvoyé dans son plan de réalité ]

L'individu n'a pas été retenu par la Reine.

+ 1 568 742 plans ↑

Chercheur Dumas
Votre actuel réceptacle


Statut : [ Inconnu ]

L'individu est actuellement en train de lire une instance de SCP-400-FR et n'a pas encore rencontré la Reine.

+ ██████████ plans ↑

Addendum 400-FR.2 : Rencontre avec la Reine Héléore

SCP-400-FR Trop Belle pour être Vraie
Etiquettes : c8fr2020 classe-ésotérique extra-dimensionnel fr humanoïde méta scp
Auteur : DrMacro


Une lumière aveuglante émane tout à coup de l'écran du Chercheur Dumas. Instinctivement, le scientifique ferme ses yeux.

Il est toujours assis, mais ne parvient plus à sentir le dossier de sa chaise. Ni même quoi que ce soit d'autre qui l'entoure. La lumière devient rapidement si intense qu'elle traverse ses paupières. Ébloui, il perd l'équilibre et tombe de sa chaise.

Mais il ne touche pas le sol.

Du moins pas tout de suite.

Ouvrir les yeux.


Le Chercheur Dumas ouvre ses yeux, l'air hagard.

Le décor autour de lui a complètement changé. Il se trouve désormais couché dans le coin d'une chambre en désordre. Des lettres jonchent le sol. Elles semblent provenir de l'autre côté de la grande porte à sa gauche, apparemment verrouillée. Il peut lire "IMPORTANT : POUR SA MAJESTÉ" sur les quelques dizaines d'enveloppes qui l'entourent.

S'agit-il de la réalité ? D'un rêve ? D'une projection de son esprit ?

Quoi qu'il en soit, l'heure n'est pas aux questions.

« Il est temps de se relever, marmonne-t-il. »

Se relever.


Le Chercheur se relève avec difficulté. Il prend appui sur une commode et se redresse.

Il a maintenant une vue d'ensemble de la pièce. Une partie du plafond a été arrachée et plusieurs faisceaux de pluie passent à travers. Le ciel peut être entraperçu, véritable champ de bataille où se disputent éclairs et bourrasques, annonciateurs d'une tempête prochaine.

Les murs de la chambre sont tapissés de miroirs et de tableaux, tous abîmés ou sur le point de se décrocher. Les nombreuses étagères situées de part et d'autre de la chambre sont remplies de flacons de parfum, tous brisés, leurs contenus se déversant vers le sol, donnant lieu à d'ésotériques mélanges.

Étrangement, malgré ce climat de fin du monde, le scientifique se sent à l'abri. Comme si cette chambre était l'œil du cyclone qui se prépare.

Au fond de la pièce, une femme est assise en tailleur sur un lit luxueux. Il ne peut pas voir son visage. Seulement le dos de sa silhouette.

S'approcher de la femme.


Le Chercheur traverse silencieusement la pièce en prenant soin d'éviter les nombreux éclats de verre parsemés sur son chemin. Il toque trois fois sur l'un des rebords en bois du lit pour capter l'attention de la femme.

Mais elle ne répond pas.

« Bon- Bonjour, bredouille-t-il. »

La femme tourne légérement sa tête en arrière, sans toutefois montrer son visage.

« J'ai connu des invités plus à l'aise que ça, répond-elle en riant. Pardonne mon impolitesse, bienvenue au Domaine d'Héléore. À qui ai-je l'honneur ?
— Je suis Adam Dumas. Je suis chercheur en euh… Disons que j'étudie des phénomènes paranormaux. J'étais dans mon bureau en train d'étudier cette anomalie qui est apparue dans notre base de données. Et après avoir cliqué sur un lien bizarre, je suis arrivé ici…
— Hm, un chercheur, s'exclame-t-elle sans trop avoir compris ce qu'il raconte. Enchantée, je suis Héléore, la maîtresse des lieux, du moins… de ce qu'il en reste. Tu as dû apprendre ce qu'il s'est passé si tu es ici… Au fait, tu m'excuseras, mais je ne préfère pas montrer mon visage. Il est devenu une sorte de… miroir. Ce serait troublant que tu discutes avec quelqu'un qui a la même tête que toi. Encore une conséquence du désastre, j'imagine, dit-elle toujours en riant. »

"Héléore" ?


« "Héléore" ? Alors… je suis tombé dans le monde que décrivait le document ? Si je ne me trompe pas, tout ce désordre, c'est à cause d'une… malédiction ?
— Hélas… oui. Ce document dont tu parles doit sûrement être l'une des nombreuses cartes d'invitation que le personnel du palais a envoyées dans d'autres mondes. Tout ça pour me trouver un soi-disant prince charmant, dit-elle en haussant les épaules. Tu as sûrement dû en lire une sans vraiment le savoir.
— Pourtant, ça ressemblait comme deux gouttes d'eau à un de nos nombreux autres documents. C'est pour le moins… surprenant.
— C'est une des particularités des cartes ! Leur présentation change en fonction des lieux où elles se trouvent pour paraître plus normales.
— Je vois… donc j'imagine que tout ce qui était marqué dessus s'est réellement produit ici ?
— Oui, comme toutes les tentatives échouées d'établir un lien avec les précédents invités ou… divinités, comme le personnel du palais aime les appeler, rapporte-t-elle en soupirant. »

Ça s'est si mal passé que ça ?


« Ça s'est si mal passé que ça ?
— Disons que j'ai eu affaire à des personnes qui déclarent pouvoir séduire n'importe qui et qui pourtant n'ont même pas réussi à paraître un brin séduisantes devant moi. Ils ou elles ont beau avoir connu un certain succès dans leurs mondes respectifs, ça ne m'impressionne pas du tout. Ce n'est pas en faisant étalage de ses hauts faits qu'on gagne en crédibilité, enfin ça ne marche pas avec moi.
— Et moi dans tout ça… ?
— Toi… Je dois avouer que tu n'as rien de comparable à ces ignorants. Tu as… quelque chose en plus. »

Quelque chose en… particulier ?


« Je ne vois pas trop ce qu'il y a de particulier chez moi, lance le Chercheur Dumas en rigolant. Je ne sais même pas ce que je fais ici, je ne suis ni un dieu ni réputé pour être particulièrement séduisant.
— Je ne sais pas… Depuis qu'on discute, j'ai l'impression de retrouver peu à peu mon inspiration et de sortir de cette mauvaise passe. Je retrouve enfin un peu de créativité. Chose qui me manquait terriblement et qui est sans doute à l'origine de tout ce désastre autour de toi, explique-t-elle avec un peu de gêne. Tu sais… avant j'avais aussi l'impression de baigner dans une sorte de créativité comme ça. Une aura qui me conférait une imagination sans limite.
— Parce que sans ça le Domaine s'écroule… ?
— Il disparaît complètement. Pour nous ici c'est vital. Sans imagination, il n'y a pas de nouvelles modes. Pas d'évolution. On stagne, dit-elle en mettant sa main sur sa gorge. »

« Au fait, quand je te dis que ta présence me fait du bien, regarde autour de toi… »

Regarder la chambre à nouveau.


Le Chercheur Dumas se retourne et regarde la chambre à nouveau.

Au fur et à mesure de la discussion, la pièce s'est elle-même désencombrée. Toute sorte d'objets et débris sont en train de léviter dans la pièce pour retourner à leurs places initiales, reformant fenêtres, vases et flacons.

Toutes ces lettres au sol qui n'avaient pas été lues sont en train de se ranger elles-mêmes sous forme de piles.

À travers le plafond qui se reconstruit, un morceau de ciel divisant les nuages et brisant la tempête peut être aperçu.

Pendant que le scientifique contemple la pièce, des mains viennent se poser sur ses épaules, l'invitant à s'asseoir sur le lit.

Ce dernier obéit aux gestes d'Héléore, mais n'ose pas se retourner pour voir son visage.

Oh…


Une silhouette translucide derrière une barrière de verre devient de plus en plus claire au plus profond du Chercheur Dumas.

« Ça fait du bien de s'asseoir un peu, dit-il en souriant.
— Oh…
— Qu'est-ce qu'il- le scientifique se fait soudainement couper par Héléore.
— Enchanté, spectateur ! Bienvenue au Domaine d'Héléore. Nulle besoin de refaire les présentations. Si je ne m'abuse, tu dois être celui ou celle qui était aux commandes du chercheur ! »

Tu me parles… à moi ?


« Tu me parles… à moi ?
— Oh… oui je parle bien à toi derrière ce gigantesque écran de verre ! Je vois enfin à quoi tu ressembles, enfin je vois les contours de ton visage. Tu ne… tu ne peux que communiquer à travers le chercheur à ce que je vois…

Quelle beauté, maintenant je comprends mieux d'où vient ce regain de créativité.

C'est vraiment dommage qu'on ne puisse pas être plus proches… »

Héléore passe ses mains dans les cheveux du Chercheur Dumas.

J'ai bien peur que ça ne soit pas possible…


« J'ai bien peur que ça ne soit pas possible, Héléore…
— Pour… Pourquoi ?
— Tu ne comprends pas… Tout ce que je suis en train de dire est déjà écrit à l'avance, tout cette histoire n'est qu'un texte. »
— Alors abandonne-toi entre ces lignes et laisse-moi passer le reste du texte à tes côtés, chuchote-t-elle à l'oreille du chercheur. J'aimerais tant pouvoir te le dire à toi en chair et en os. Mais tu sembles si loin… si inatteignable… Si je veux pouvoir espérer passer un autre moment avec toi un jour, il va d'abord falloir que je rompe cette barrière… »

« Regarde, je vais t'amener à mes côtés pour de bon… On se revoit de l'autre côté… »

Continuer.


Héléore allonge délicatement le chercheur sur le lit.

« Je serai bientôt avec toi… J'imagine déjà mes caresses épouser les formes de ton visage… »

Elle retire le haut du Chercheur Dumas et pose ses mains sur ses épaules.

Lorsque tout à coup, elle se munie d'un morceau de verre tranchant qui flottait à côté d'elle en direction d'une étagère pour le planter dans le cœur du chercheur.

Tous les objets qui s'étaient reformés ou rangés se brisent à nouveau d'un seul éclat.

Le ciel reprend soudainement sa couleur grise. Une tempête se prépare.

Avant de succomber à sa blessure, le Chercheur Dumas parvient à voir le visage d'Héléore. Il s'agit d'un miroir reflétant un visage. Ce n'est pas le visage d'Héléore. Ni celui du Chercheur Dumas ou du narrateur…

« Non, non… Je… Je voulais seulement nous rapprocher… Je… je t'aime… »

Pourquoi…


Réactivation du Protocole Double-Jeu en cours…

Relancement de la boucle des événements pour les futures interactions en cours…

Recréation de l'outil métanarratif "Chercheur Dumas" en cours…

Annoncement de la fin en cours…

Ça y est. Il touche le sol.